3e tir ENTEKI en FRANCHE COMTE

2 cibles à 60 m

Le dimanche 25 juin s’est tenu au stade Pierre de Coubertin à Belfort le 3e stage ENTEKI organisé par l’AIRBJ
Retour

Il a réuni une quinzaine de personnes des clubs régionaux habituels (AIRBJ, CATCO, et KCJ) sous la houlette de Claude Luzet Sensei.

Ce stage s’est déroulé sous les meilleurs auspices malgré un changement de lieu de dernière minute que nous n’avons pas eu à regretter, le Coubertin nous réservant sa pelouse tondue de frais. Le temps très clément (grâce à Jean-Pierre ayant -aussi- des relations avec le ciel !) a contribué à faire de cette journée une réussite.Le dimanche 25 juin s’est tenu au stade Pierre de Coubertin à Belfort le 3e stage ENTEKI organisé par l’AIRBJ.


contAprès avoir mis en place le matériel, le Sensei donna les grandes lignes  sur le déroulement du stage qui commença par la revue des troupes ou plutôt du matériel.
Nous connaissons tous ce rituel mais bien évidemment beaucoup d’entre nous n’avaient pas la tsuruwa ad hoc !



Retour

60 rei
60 l60

Il a réuni une quinzaine de personnes des clubs régionaux habituels (AIRBJ, CATCO, et KCJ) sous la houlette de Claude Luzet Sensei.

Ce stage s’est déroulé sous les meilleurs auspices malgré un changement de lieu de dernière minute que nous n’avons pas eu à regretter, le Coubertin nous réservant sa pelouse tondue de frais. Le temps très clément (grâce à Jean-Pierre ayant -aussi- des relations avec le ciel !) a contribué à faire de cette journée une réussite.

Notre Sensei nous donna les consignes de tir : ne rien changer à la posture initiale d’un tir habituel à 28 m. Lorsque le Kai est installé ne rien modifier de la structure de base juste une inclinaison du buste entier pour trouver sa hausse personnelle, un repère, afin que la flèche parcourt les 60 m nécessaire.

La matinée se déroula avec un entrainement à 45 m puis à 60 m pour dérouiller les membres et chercher la hausse à appliquer.  Après quelques tâtonnements, et s’être tartiné de crème solaire, chacun trouva plus ou moins ses marques pour un après-midi qui promettait d’être compétitif.


dej
A midi, la pause déjeuner fut bienvenue et conviviale.

La sieste n’étant pas prévue, les choses sérieuses commencèrent avec le tournoi.


d


Le tournoi Enteki ressemble à un tournoi Inteki. Les différences étant que le tir se fait en extérieur, que la cible est à 60 m et que l’on tire en rissha. Mais le yoshi et le nombre de flèches à tirer est semblable : 3 fois 4 flèches.
               

jp
jp
l
60
60
60
60
60
60

60

Le temps étant clément, les tirs  réguliers, pas de temps perdu à chercher des flèches au sol, la plupart étant dans la direction des cibles plus ou moins devant parfois derrière ou sur les protections de coté, on enchaina aussitôt avec un deuxième tournoi.

Ce dernier fut plus performant, malgré quelques légères rafales de vent, chacun appliquant de son mieux les conseils de Claude Luzet sensei pour ne pas se refermer au lâcher de la flèche : l’accompagner jusqu’au bout (au-delà de la cible « Mato no Muko » dirait aussi notre parrain Erick Moisy sensei) malgré une certaine fatigue musculaire et la concentration pour trouver la bonne hausse. Les cibles n’étaient plus aussi lointaines, les tirs plus assurés, la motivation présente.

 re

Le score de 41 points réalisés par Jean-Pierre Robert a interpellé Claude Luzet Sensei un tantinet admiratif, qui l’a qualifié de record à battre… L’Enteki de l’Est se rapprocherait-il des scores de Tournan ?

Le ciel qui commençait à se couvrir nous permis de terminer cette belle journée par le salut final, la photo de famille et le rangement du matériel.

Merci à nos amis de Belfort dont l’organisation bien rodée nous permet ce rendez-vous annuel de Kyudo.

L’AIRBJ continue son chemin dans la voie Enteki avec un stand de tir en extérieur qui devrait être opérationnel prochainement…quand l’herbe sera devenue gazon !

                                                    g

Merci au club de Jarville qui a partagé l’expérience avec un nouveau venu et qui compte bien en amener d’autres l’an prochain…
Merci enfin à Claude Luzet qui met sa compétence et nous guide dans cette expérience avec beaucoup d’enthousiasme, de sincérité et d’amitié.

 

 Chantal Oudart

 airbj14@gmail.com