Tour de chauffe en FRANCHE COMTE pour le tir ENTEKI 
2 cibles à 60 m

ente
Retour
Diaporama

Le 22 Mai, l’AIRBJ (Besancon) organisait  à Belfort le premier tir ENTEKI sous la houlette de Claude LUZET sensei, Kyoshi  et Patrick Philippe 5e

Sur le beau stade Coubertin, superbement entretenu et tondu de frais pour la circonstance, l’équipe très efficace de Belfort avait mis en place le matériel soit 2 cibles à 60 m, 6 mini planchers et une tente pour abriter nos sensei du soleil et de possibles averses, ainsi que les porte -arcs et panier à flèches.

Première découverte pour les néophytes que nous sommes : deux groupes de 3 tireurs tirant sur une même cible…
Une quinzaine de  pratiquants dont une majorité franc-comtois ou de l’Est de la France et un lillois, étaient réunis pour découvrir  le tir Enteki.
Les kami se montrèrent cléments car le temps fut ensoleillé avec un peu de vent et juste quelques menaces de goutte
s de pluie sans conséquence.

La matinée fut consacrée à un briefing succinct et aux explications de Claude Luzet sensei sur les différences et les similitudes entre tir KINTEKI et ENTEKI.
Claude, Patrick, et Marie-Christine donnèrent le coup d’envoi de la journée avec de belles flèches , puis tout le monde  pris place à tour de rôle sur le terrain pour tenter de prendre des repères, par des tirs à 40 m, puis à 50 m, chaque dizaine de mètres supplémentaires remettant en cause les précédents repères !
La découverte était de taille, la distance déconcertante,  les cibles lointaines … mais au fil du temps et des tirs, soutenu, corrigé et encouragé par Claude et Patrick, chaque participant affina ses réglages et si les cibles ne se montrèrent pas  très coopérantes, la distance à 60 m fut néanmoins atteinte par tous, les flèches se promenant à droite ou à gauche des cibles, certaines même les dépassèrent !

Suivi un petit break méditatif, yeux rivés au sol et marche précautionneuse sur le gazon vert pour tenter de débusquer une flèche du sensei particulièrement invisible mais qui ne pouvait échapper  au regard affuté du spécialiste en la matière : Patrick.

Peu avant le break, le directeur du service des ports de la mairie de Belfort, Monsieur D. Barrant,
vint nous rendre une visite de courtoisie. Pour la circonstance, Claude Luzet et Patrick Philippe lui offrir un tir d’une grande prestance et la presse fit une brève interview.

A 12 h 30 pause déjeuner au grand air et à l’abri du soleil généreux en compagnie de pratiquants de taichi  en stage eux aussi dans un lieu à proximité. Le partage fut convivial, les estomacs rassasiés par les pâtisseries et le vin généreux … Mais il n’était pas question de s’attarder pour une petite sieste !
Afin de mieux appréhender et mettre en pratique lxpérience matinale, l’après-midi fut consacrée à un tournoi informel selon la formule de Claude, auquel ne se joignirent pas nos invités de marque puisqu’ils contribuèrent grandement à de rares flèches dans les matos en guidant et orientant les axes et en prodiguant leurs conseils…ce qui n’est pas de mise dans un tournoi officiel, bien sûr !

 Le temps étant compté, et le ciel menaçant, il fut décider de ne pas départager les  premiers comme cela aurait dû se faire lors d’un vrai tournoi. Néanmoins ils furent récompensés par une plaquette en verre gravé du lion de Belfort en souvenir de ce jour mémorable.

Reste donc à poursuivre la découverte, à perfectionner et mettre en place tous les conseils et détails techniques dispensés en abondance et qu’il nous faut maintenant digérer … Pratiquer, pratiquer encore, sans se décourager, faire de son mieux et prendre du plaisir avant tout en le partageant avec les amis qui nous portent, tous  conscients de l’impermanence des choses, et

de la fragilité de nos petites avancées… du chemin qu’il nous reste à parcourir sans jamais en
atteindre le terme… 
Le tir Enteki a fait prendre aux débutants que nous sommes une conscience accrue du NOBI AI ...  Souhaitons retrouver cette sensation au prochain entrainement en tir Kinteki … en n’oubliant  pas de distinguer ce qui est commun et ce qui différencie les différents tirs de cette belle discipline …
La journée fut réussie et ne demande qu’à être renouvelée. Gageons que le prochain tir Enteki à Belfort verra de nombreux pratiquants de la ligue Rhône-Alpes et d’autres se joindre à n

Un grand merci à Claude et à Patrick pour leur patience et leur générosité.

Ch. Oudart et JP. Robert      enteki