SUGINO YOSHIO 10eme DAN

TENSHIN SHODEN KATORI SHINTO RYU®©



Retour page précédente 

Sensei SUGINO Yoshio naquit a NARUTO dans la province de CHIBA le 12 decembre 1904. A l'age de 12 ans il etudie le KENDO avec Shingai Sanaestu . Parallelement, il pratique le JUDO avec le grand specialiste de cette discipline, Iizuka Kanisaburo qui  le recommanda au Kodokan que dirigeait Maitre Kano. Il pratique de nombreuses annees avec ce maitre. En 1927, il ouvre un dojo de Judo Kodokan dans sa ville de Kawasaki et obtient en 1928 le 4eme dan.


Le professeur Jigoro Kano invita au Kodokan quatre maitres du Katori Shinto Ryu : Shiina,Tamai, Ito et Kuboki. L'esprit de competition se developpait de plus en plus au Kodokan; il ne correspondait pas a celui de Sugino Yoshio qui prefera choisir la voie du sabre et devint le disciple particulier de maitre Shiina.


En 1930 maitre Sugino decouvre l'Aikido grace a maitre Kano qui envoya ses Yudansha etudier chez maitre Ueshiba Moriei, qui enseignait alors sous l'appellation de Daito-Ryu Aiki-Jujutsu. En 1937 il obtient la licence d'enseignement, suivant en cela son ami Maitre Mochizuki qui etait depuis 1935 Menkyo Kaiden de Daito-Ryu Aiki-Jujutsu decerne par le Maitre Ueshiba.


En 1940, Maitre Sugino recoit l'autorisation officielle du centre du Katori Shinto Ryu (dirige alors par Isaza Kinjiro, 19e heritier) d'enseigner cet art.


Le dojo de Maitre Sugino fut reconnu comme section locale de ce centre a Kawasaki . C'est la qu'il recevait les  eleves qui desiraient  rester au plus pres de la source du Katori Shinto ryu,art martial traditionnel japonais par excellence. Lionel OUDART eut la chance durant quatre annees d'y effectuer des sejours reguliers . Il y recu un precieux enseignement de la part de maitre Sugino lui-meme et de son bras droit Goro Hatakeyama .Madame TORIGEI, grande specialiste de la Naginata,   etait presente a chacun de ses passages a Kawasaki pour l'entrainer personnellement au maniement de cette arme. Ces maitres lui  ont fourni une reserve inepuisable de supports uniques parce que vecus.