kawa

              KATORI SHINTO RYU®©

             L'AIRBJ  est affiliée à la F.S.C.F ( Fédération Sportive et Culturelle de France)

KATORI SHINTO RYU®© à été désigné comme pur acquis culturel national par le Japon en avril
1960. Cette école très ancienne perpétue la tradition depuis 600 ans, dans l’enseignement du
maniement des armes traditionnelles du Samouraï.

Iizasa, depuis son adolescence, avait montré un très vif intérêt pour l'art militaire et les méthodes
de combat. Ayant pris part à de nombreux combats et fort d'une dextérité rare, il n'avait jamais connu
la moindre défaite. A l'âge de soixante dix ans, il entreprit de transmettre sa doctrine et sa technique.
 Il ouvre un dojo et décide de nommer son art "Tenshin Shoden Katori Shinto Ryu". Il meurt à 102 ans
le 15 avril 1488.

« L’humilité est un principe de base dans la pratique des arts martiaux classiques. Sans humilité,
l’enseignement de ces derniers ne serait ni plus ni moins qu’une école de violence. »
Sensei Otake Ritsuke.

C’est avec cet esprit qu’il fut enseigné à feu Sensei Yoshio SUGINO (1904-1998), qui su le
préserver et le protéger, en portant le plus grand respect aux  traditions, pour ensuite transmettre
à ses élèves les 10 disciplines de cet art martial traditionnel mais aussi une philosophie pour
toute une vie.

Cette école d’armes japonaise fut longtemps méconnue car enseignée uniquement au Japon,
dans le souci de préserver ses disciplines et traditions, privilégiant la qualité à la quantité.

Kenjutsu Omote: l'art du sabre une fois dégaine
Kenjutsu Ura: l'art du sabre une fois dégaine
Iai Jutsu: l'art de combattre en dégainant le sabre
Ryoto: l’art des deux sabres
Kodachi: le petit sabre
Bo Jutsu: l’art du bâton
Gogui No Bo: l’art du bâton
Naginata Jutsu: l’art de la hallebarde
So Jutsu : l’art de la lance
Shuriken Jutsu: l’art des armes de jet
Nin Jutsu : l’art de l’espionnage…

         

kara
                             Karasu tobi
                        Le saut du corbeau
Karasu :corbeau
Tobi de Tobiageru : sauter sur ses pieds

La pratique d'un art martial traditionnel est une expérience enrichissante tant du point de vue de l’esprit que du point
de vue physique.

C’est une quête de soi-même dans l'action, c’est la découverte de valeurs fondamentales, essentielles à toute
évolution personnelle tendant vers une meilleure connaissance de soi et une meilleure compréhension des autres.

   

Le Katori Shinto Ryu®© répond directement à cette définition de l’art martial, puisqu’en premier lieu il est
un outil de compréhension permettant de mieux se connaître, de découvrir réellement son corps, ses possibilités,
ses limites, et par là même celles des autres.

L’enseignement est dispensé en groupes restreints afin que l’attention et les corrections puissent être apportées
et portées individuellement.

L’enseignement s’adapte ainsi à chacun et l’apprentissage se fait par l’écoute, l’observation, et bien sûr la pratique
et la répétition, clés du savoir-faire, d’où vont découler la perception, la compréhension et la perfection du geste.

L’élève se familiarisera avec les principes de la ligne centrale et du triangle, et apprendra à se déplacer, à sortir
de la ligne, à prendre une ligne, à enchaîner des attaques et des défenses aux armes. Ainsi, les partenaires peuvent
en toute sécurité faire travailler leurs émotions et les faire partager aux autres afin d'exercer leur vigilance.

Vient alors la pratique du kenjutsu avec un sabre en bois, sous forme de différents kajo (chapitres), l'élève jouant
tour à tour les rôles d’attaqué et d'attaquant. Ils correspondent à des séries de mouvements que l’on réalise déjà
seul puis à deux, afin, dans un premier temps, de mémoriser leur trame et de les travailler à son propre rythme.
Le pratiquant découvre ainsi dans le travail seul puis à deux, les principes fondamentaux du Katori Shinto Ryu reg;©,
dont les premiers sont le shisei (attitude physique et morale) et le ma-aï (distance pour ne pas être atteint), c'est-à-dire
savoir prendre du recul par rapport aux événements afin de préserver son intégrité physique et morale

Les cours ainsi dispensés sont une progression naturelle de l'exercice allant du plus simple au plus complexe.
Les kajo d'escrime au sabre pour novices sont suivis par des enchaînements pratiqués au bo (bâton) contre le sabre.
Puis c'est le tour du naginata, la hallebarde ou faux de guerre, longue de deux mètres et demi, l'arme la plus difficile
que les débutants auront à maîtriser dans le Katori Shinto Ryu ®©.

  kawa2

Accessible à tous, le Katori Shinto Ryu ®© s’accorde avec la pratique d’autres sports et arts martiaux, ne
nécessite pas de condition physique ni d’antécédents particuliers, mais simplement la volonté de s’investir
dans une nouvelle discipline. L’âge et le sexe importent peu : la découverte de soi est profitable à tous et à
chaque période de la vie.

La plastique du corps physique est une priorité dans notre société, tous les sports la glorifient. Toute forme
de lutte pour être meilleur qu’un autre,
pour écraser une tierce personne, est une attitude humaine que l’on retrouve dans tous les domaines et à
tous les niveaux de la vie sociale.
Ceci est à l’opposé de l’esprit véritable des arts martiaux qui suppose disponibilité, simplicité, et humilité.

L’étude des disciplines martiales vise, à travers ses techniques, à l’enrichissement et la progression individuels
sur tous les plans : physique, intellectuel et spirituel. Cette étude aura automatiquement des répercussions sur l
a vie quotidienne du pratiquant et ne saurait se borner à une simple gestuelle quelques heures chaque semaine
ou chaque jour. La progression de l’individu ne se mesure pas à la dextérité obtenue dans l’exécution d’une
technique mais beaucoup plus à sa façon d’être au quotidien.

 mond

Pour celui désirant entreprendre un travail personnel, à la recherche d’une union du corps et de l’esprit,
le Katori Shinto Ryu®©soulèvera des questions, suscitera l’enthousiasme, révèlera des frustrations,
dissipera des craintes, provoquera tour à tour doutes et certitudes, autant de réflexions, de réactions et
d’émotions nécessaires à la prise de conscience et à une meilleure connaissance de soi et des autres.

Et à celui dont les attentes sont incertaines ou répondent à la simple curiosité de découvrir un art martial
traditionnel japonais, le Katori Shinto Ryu®©permettra avant tout de se réunir avec d’autres pratiquants
partageant les mêmes aspirations afin de travailler et de progresser ensemble.